Fernena : les micro-projets Elevage de Brebis franchissent un cap !

Lors d’une cérémonie organisée le 18 et 19 décembre 2017 à Fernana en collaboration avec l’Association Namaa Fernana (ANF), nous avons célébré le deuxième anniversaire des micro-projets élevage de brebis.
Cette bi annuelle du projet était l’occasion pour encourager les mères de familles porteuses du projet et pour présenter le bilan de l’année écoulée ainsi que les perspectives de l’année à venir.

Ce micro-projet innovant d’économie sociale et solidaire a été lancé en 2015 et est co-financé en partie par La Région Île-de-France et l’Agence des Micro-Projets pour un budget total de 35K€. Il a pour but de renforcer l’autonomie financière des femmes rurales à Fernana en développant une activité économique durable qui s’inscrit dans le tissu agricole local. Il permet en conséquence d’améliorer les conditions de vie de leurs enfants, et de freiner le flux hémorragique du décrochage scolaire, particulièrement élevé dans la région.

Durant ces deux années, 25 mères de familles ont été formées, accompagnées et conseillées pour prendre soin d’un cheptel d’une taille totale initiale de 125 ovins. Deux ans plus tard, il est passé à plus de 225 ovins avec un taux de mortalité remarquablement faible, inférieur à 4%. Avec 34 moutons vendus en 2017 rapportant au projet des bénéfices à hauteur de 12450Dt, les familles porteuses des micro-projets ont franchi un cap en ayant remboursé la moitié du prêt solidaire qui leur a été attribué ce qui permettra d’aider d’autres familles dans la région. Naturellement, la situation des enfants s’en trouvent amélioré. Conjointement au programme projet parrainage, nous gardons en ligne de mire la situation des enfants et nous avons veillé à ce que ces derniers puissent poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles.

Retour sur le déroulement de la cérémonie en images :

 

 

Durant cette cérémonie, on pouvait déceler les sourires des mamans épanouies, fières de leur parcours et confiantes pour la suite. Après deux ans d’effort, parsemés d’embuches, ces mamans ont gagné de l’expérience, sont forces de proposition et visent à améliorer la gestion technique du projet et à former un groupement agricole dans la région.

Les activités génératrices de revenus ont fait leur preuve en termes de levier de développement social et économique durable. Permettant à terme d’améliorer la situation des familles avec un impact positif sur le devenir des enfants leur permettant de grandir dans de meilleures conditions.
Pour suivre nos micro-projets en cours de déploiement à Kasserine, suivez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.